Contactez Nous : 225-20 21 57 17
 
Javascript DHTML Drop Down Menu Powered by dhtml-menu-builder.com
News
 
MESSAGE DU GOUVERNEMENT LIVRE PAR Dr RAYMONDE GOUDOU COFFIE, MINISTRE DE LA SANTE ET DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA A L’OCCASION DE LA 25ème JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA

Ivoiriens et Ivoiriennes, le 1er Décembre 2012, à l’instar de la communauté internationale notre pays la Côte d’Ivoire commémore la 25ème édition de la journée mondiale de lutte contre le Sida, avec pour thème « Objectif zéro décès lié au VIH/Sida». Celui-ci est un sous thème qui découle du thème général « OBJECTIF ZERO » arrêté en 2011 par le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) pour la période 2011-2015.

Après la campagne 2011-2012 autour du sous thème « Objectif zéro infection au VIH» au cours de laquelle l’accent a été mis sur le renforcement des stratégies de prévention de l’infection au VIH, le Gouvernement Ivoirien a jugé bon de se pencher sur les questions relatives à la prise en charge thérapeutique de cette infection.

Le choix du thème de la campagne 2012-2013 se justifie par les faits suivants : selon le rapport 2011 de ONUSIDA, on estimait en Côte d’Ivoire en 2010 à 450 000 le nombre de personnes vivant avec le VIH dont 220 000 femmes âgées de 15 ans et plus et 63000 enfants âgés de 0 à 14 ans. Au cours de cette même année, on enregistrait 36 000 cas de décès dus au VIH

Dans la population de PVVIH, on estimait au total à 380 000 les plus de 15 ans, et à 29 000 les enfants qui avaient besoin de traitement ARV. Les efforts de lutte dans le cadre de la riposte nationale ont été perceptibles depuis 2008 lorsque le Gouvernement Ivoirien a rendu l’accès aux ARV totalement gratuit. Cela a permis de voir un nombre croissant de PVVIH sous traitement ARV qui est passé de 72 011 en 2009, à 82 721 en 2010 puis à 93 000 en 2011. Toute fois, les résultats obtenus sont bien loin des projections de fin 2011 qui étaient d’augmenter le nombre de patients actifs sous ARV à 129 632.

Par ailleurs, sur la base de la proportion de population éligible à la thérapie antirétrovirale sous traitement, la couverture TARV place la Côte d’Ivoire dans la catégorie de l’accès universel comprise entre 20 % et 39 % à la fin de l’année 2010. La Côte d’ivoire est ainsi bien loin de l’accès universel au traitement. Des efforts sont donc à consentir pour améliorer ces résultats

Ceux-ci passent par un schéma de traitement et des systèmes d’approvisionnement plus simples, plus abordables au plan financier et plus efficaces à travers une intégration plus importante des services de :
- Traitement Antirétroviral
- Soins de Santé Primaires
- Santé Maternelle et Infantile
- Prise en charge de la Tuberculose
- Santé Sexuelle et Reproductive

C’est une stratégie qui permet de réduire davantage les coûts et contribue à consolider l’efficacité de notre action pour l’atteinte de l’objectif zéro.

Au regard de ce qui précède, l’appel à la contribution de tous et de chacun est à renouveler. C’est en cela qu’au nom du Président de la Réplique de Côte d’Ivoire, je vous invite tous, acteurs du secteur publique, du secteur privé, de la société civile et partenaires au développement à conjuguer d’avantage nos efforts au cours de la campagne nationale de lutte contre le VIH durant l’année 2013 pour atteindre l’objectif « zéro décès liés au VIH ».

Tous, ensemble contre le SIDA!


Je vous remercie

 
Accueil | Qui sommes Nous? | Partenaires | Logitop | Tchat | Forum | FAQ | Newsletters | Contactez Nous